Suomen kevät : aurinko, kävelyt ja Vappu

Publié le par anneso

Après Turku en hiver, voilà Turku au printemps. Tout de suite, ça prend une autre forme...

Tuomiokirkko à 21heures. Les jours rallongent extrêmement vite, à partir de la fin mars, et soudainement, il ne fait presque plus nuit ! Le printemps cette année a été magnifique. Des températures assez élevées (j'ai quitté Helsinki et ses 27 degrés le 31 mai, après avoir profité de sa forêt et de sa plage), et un soleil rayonnant du début à la fin (avec un ou deux jours de pluie quand même, l'herbe va pas repousser par magie !)







Ces températures agréables permettent des soirées "pique-nique-douille" au bord de l'Aura



Et le 1er mai, Vappu ! C'est l'une des principales fêtes finlandaises. Je n'ai malheureusement pas pu prendre de photos de l'événement; mais imaginez-vous plus de cent mille personnes dans les rues de Turku, toutes avec une coupe de champagne (en plastique) ou une canette de bière à la main; avec le fameux petit chapeau post-bac (que chaque bachelier obtient) ; l'odeur des saucisses, des frites, et de l'alcool. Les habitants se rassemblent d'abord pour écouter différents speechs, puis direction l'Aura, où l'on s'assied sur l'herbe fraîche, en faisant griller des makkarat (saucisses) en attendant l'ouverture des boîtes de nuit... Les rues restent pleines jusqu'à 4 heures du matin. Et le jour qui se lève laisse voir une ville dans un triste état. Des déchets humains un peu partout (sur les bancs ou même par terre), des bouteilles vides, des détritus. Jamais vu Turku comme ça. Heureusement, les canettes sont consignées, et le service nettoyage est hyper efficace. Avant midi, il ne reste plus aucune trace des bacchanales.

Et c'est le moment du pique-nique sur la colline de l'Observatoire : une grosse partie de Turku s'y rend avec son petit BBQ portable, pour déguster avec des amis saucisses, pommes de terre, chips, et bière, évidemment.
J'ai eu la chance de faire un pique-nique, non pas avec des Erasmus, mais de véritables Finlandais ; et c'était bien sympa.

Le mois de mai est aussi idéal pour retourner à Naantali et profiter du bord de mer et du café en terrasse


C'est autre chose que sous la neige...



Le quartier "chic" de Naantali.



Et puis, tant qu'à faire, un petit tour à Helsinki. Mon appareil photo n'a pas été sympa, il a effacé les photos du bord de mer et de la ville au printemps. J'ai quand même sauvé la maison de Herra Akseli Gallen-Kallela, l'un des plus grands peintres finlandais, surtout connu pour ses illustrations du Kalevala, l'Enéide de la Finlande.




Publié dans Visites

Commenter cet article