From Helsinki to Jyväskylä

Publié le par anneso


Les mois de juillet et d’août sont les plus chauds de l’été en Finlande. Ma mère n’aimant pas trop le froid, mais mourant d’envie de découvrir un bout de Scandinavie, voilà toute la famille partie pour une semaine de vacances dans le Sud de la Finlande. Objectif : compter le nombre d’arbres et abandonner leur fille aînée à Turku, sans cailloux pour qu’elle retrouve son chemin (hahaha).

 

Nous commençons donc par Helsinki. Pas de problème pendant le vol, si ce n’est un petit incident au décollage avec un passager fantôme « votre attention s’il vous plaît, y a t il un passager pour Bordeaux dans ce vol à destination d’HELSINKI ? » (Aucune réponse : je comprends le clandestin : si j’avais eu le choix, j’aurais fait pareil.)

 

J’ai passé mes courtes vacances d’été dans le midi à chercher des Finlandais. En vain ! A l’exception d’un camping-car, pas de trace de ces mystérieux people. Du coup, à part les voix de ma méthode Assimil, je n’avais pas la moindre idée de la manière dont ils s’exprimaient.

Choc important dans l’avion, donc. Ça papote, ça papote, dans un finnois impeccable (enfin, je suppose). Quelques Frenchies égarés, mais pour le reste, tous les Finlandais de France ont décidé de rentrer chez eux.

 

Deuxième choc « culturel » : en arrivant à Helsinki cette fois. Des blonds partout. Les seuls Finlandais bruns sont en fait des « rebelles » qui ont teint leurs cheveux. C’est marrant, d’ailleurs, quand on y pense : en France, les filles se teignent en blond ; en Finlande, c’est l’inverse. Du coup, je détonne un maximum au milieu des nordiques. Ceci dit, toute cette blondeur doit être tellement banale que les Finlandais sont plus attirés par l’exotisme que représentent les « étrangers » ; je finis donc par décomplexer un peu.

 

Je ne serai jamais une vraie Finlandaise.

 

Helsinki, capitale de la Finlande. On se demande un moment où sont ses habitants. Plus de 500 mille si le Guide du Routard ne se trompe pas. Et pas un chat dans les rues. Ah, si ! Tous aux terrasses des « kahvila » ou cafés, en train de siroter la boisson nationale : la bière !

 

Comme la quasi-totalité des villes finlandaises, Helsinki possède un quadrillage parfait, qui n’est pas sans rappeler un certain style soviétique : d’immenses rues aux immeubles plus ou moins imposants, de larges trottoirs et chaussées. Et des pistes cyclables absolument partout ! Le vélo est roi en Finlande.

 

Voici quelques photos de monuments célèbres de la ville

 

le palais présidentiel (Madame Tarja Halonen doit être en vacances, pas de gardes pour l'entrée)

une perpective de rue

Et parce que c’est quand même trop rigolo, sachez que la mode finlandaise est au style gothique, voire gothique hard ! Une bonne partie des ados se teint les cheveux en noir corbeau, avec chaînes, piercings, énormes boots, vêtements noirs et plus si affinités…

 

Après une nuit dans la capitale, nous prenons la direction d’Imatra, cité située en bordure de la frontière russe. Petit arrêt obligé à Porvoo, sorte de village de conte de fées. On s’attend presque à voir sortir les sept nains.

 

 

Mais pour être honnête, ce village n’est pas un cas unique en Finlande. J’ai envie de dire que TOUTES les maisons sont dans ce style : d’adorables chalets en bois de toutes les couleurs, perdus en pleine nature. Plus vert que la Finlande, tu meurs !

 

Petite anecdote  au sujet de Porvoo : c’est une ville à majorité suédophone, d’où la célèbre blague, entre deux Finnois : t’es déjà allé à l’étranger ? Non, mais je suis allé à Porvoo. Oui, c’est l’humour finlandais. Y a pire que nous…

 

En arrivant à Imatra, nous sommes un peu bousculés par des Russes. C’est facile de les reconnaître, ils se croient tout permis, ne sourient pas, ne disent pas bonjour, et parlent très fort. Pour la petite histoire, la Finlande a longtemps été sous domination russe, puis a souffert de la guerre et de l’omniprésence soviétique. Avec pas mal de morts à la clef. D’où une haine des Russes assez incroyable. Pour ne rien améliorer dans les relations finno-soviétiques, les Russes (enfin les riches) sont en train d’acheter toutes les jolies maisons finlandaises, ce qui fait grimper le prix de l’immobilier. Colère finlandaise générale !

 

Petit arrêt café avant de gagner Imatra…

 ( la vue du café: voici les "immeubles finlandais")

La ville d’Imatra en elle-même n’a rien d’exceptionnel, même chose qu’Helsinki, mais en plus petit et en beaucoup plus moche, la rue principale avec la galerie commerciale, la place où se rassemblent les buveurs de bière tous les soirs à partir de 17h (soit toute la population ne âge de consommer de l’alcool), des immeubles assez quelconques. Et, tout autour, les habituels petits chalets bariolés. Le tout, bien sûr, dans un cadre splendide. Parcs, arbres, lacs. On ne sait jamais où donner de la tête.

Imatra est surtout célèbre pour ses rapides. La ville organise d’ailleurs chaque soir un petit spectacle pour les Touristes. Et gratuit en plus ! Pendant 20 minutes, avec en arrière fond de Sibelius (le plus grand compositeur finlandais, pour ne pas dire le seul...), on ouvre les vannes d’un lac artificiel, et l’eau se déverse suivant le même système que l’écluse pour alimenter le lac qui se trouve beaucoup plus bas.

 

Ici, quelques courageux… ou une autre manière de regarder le spectacle, la tête en bas !

 

Le lundi, direction Jyväskylä. Ici, photo de l’une des plus vieilles églises de Finlande.

 

Puis, pause déjeuner au bord d’un lac. Et oui, on peut bronzer en Finlande!



 Depuis Imatra, nous sommes dans les lacs jusqu’au cou ! La plupart du temps, la route est au milieu du lac, ce qui donne un paysage assez exceptionnel. Et le beau temps ne fait qu’embellir le tableau !

 

Et parce qu’il n’y a pas que les Finlandais à avoir le droit à des jolies maisons, voici le local à poubelle !

 

Prochain article : From Jyväskylä to Turku !

 

Publié dans Visites

Commenter cet article

Elodie 09/08/2008 22:55

Oh là, déjà émigrée, la demoiselle Anne-Sophie?! En tout cas, pour l'instant, tu ne sembles pas regretter ton choix. Et d'après les photos, ca sembles effectvement un pays où on a envie de rester.

Pas trop le temps de te mettre un commentaire de 10 pages, il faut que je file bosser - aiie, présentation à préparer pour lundi matin! Je repasserai soit la semaine prochaine, soit à la fin du mois. Héhé, entre ces 2 dates, enfin 2 semaines de vacances - il était temps, je commence à craquer un peu physiquement et mentalement, moi, en ce moment. Ce ne sera dans le talon de la botte italienne, dans la famille de mon chéri. Et non un été à l'ombre des châteaux bavarois, comme tu l'écrivais si bien dans ton autre blog, surtout qu'entre nous, la Bavière, ce n'est pas vraiment dans le coin vu que je suis à Darmstadt, près de Francfort - Rha là là, et c'est ca, nos futurs spécialistes de l'Europe! ^_^ Bon, ok, la Bavière, j'y serai effectivement pour quelques jours le moins prochain, lors d'une conférence-où-je-vais-encore-devoir-parler-english-avec-mon-super-accent-frenchy! aiuto!!! >_<

Je te laisse. En espérant voir bientôt plein de beaux articles racontant ta nouvelle vie. A défaut de jamais y aller moi-même (quoique...on peux toujours rêver! ^_^), je serai contente de pouvoir découvrir ce pays à travers tes mots et tes anecdotes. Et continuer à avoir par la même occasion de tes nouvelles :)

Lisanka 07/08/2008 19:35

Trop contente de lire ton nouveau blog!!! je reviens de saint petersbourg, tu n'es pas loin alors vas-y, c'est une chouette ville :-)
Bisous et à bientot, continue à profiter de ce pays. Ton année va passer vite ;-)
Lisanka

clémence 06/08/2008 09:09

Ah la la merci pour ce petit voyage express,tout cela est trop beau je veux y aller!!Je vais souvent revenir prendre une bouffée d'air frais ici!
Bonne journée!

Aurélie 02/08/2008 09:20

Waouh !!!! Déjà ou vert ce blog , je croyais que c'était le 3 aout ..Mais bon plan , comme ça je suis la première a poster un commentaire et j'en suis super fière!!!!Ca m'a l'air très mignon cette petite Finlande avec les chalets et les lacs...J'avais pas compris que tu faisais une semaine de visite en famille--> cool!Continue a décrire la belle nature , ca me change de mes immeubles ( même ceux de style haussmaniens, c'est d'un lassant lol).Et n'oublies pas , si en France les blondes font fantasmer ( et glousser) , en Finlande, c'est l'inverse ( tiens ptet qu'il y a des blagues sur les brunes , alors la j'en veux parce que ta première blague finlandaise m'a ..émerveillé!)
Bisous la mis!